Tu dois savoir, si tu as lu certains de mes articles, que j’ai fais un BTS Commerce International et dernièrement, j’ai eu mes examens. Ce qui explique ma grande absence sur mon blog. J’ai du réviser mes cours, et ce ne fut pas vraiment avec plaisir.

Dans un de mes articles, j’écris à propos de mon entrée raté au Conservatoire, c’était mon plan A. Mais ça ne s’est pas fait. Alors, par précaution, je m’étais inscrite au BTS Commerce International. J’ai été accepté. C’était une bonne nouvelle, au début. Je me disais que je pouvais mettre le théâtre de côté, que ça irait. Malheureusement, ce ne fut pas le cas. J’ai détesté cette première année où j’ai du arrêter ma passion. J’ai détesté le fait de rester éveillée jusqu’à une heure du matin parce-que je devais avoir des bonnes notes et trouver un stage. J’ai détesté me forcer à apprécier ces études alors que ce n’était pas le cas.

Mais j’ai eu un bon moment, des bons moments, à Londres, où j’ai rencontré des gens merveilleux.

J’ai tellement aimée cette expérience à Londres, que je voulais y rester, et ne pas revenir en France, pour continuer mon BTS. C’était quelque chose que je voulais arrêter depuis presque le début de l’année, et le fait de venir à Londres avait confirmé mon envie. Malheureusement, je n’ai pas eu le choix de revenir chez moi, et continuer ma deuxième et dernière année de BTS.

Cependant, j’ai été clair avec mes professeurs, je n’aimais pas ce BTS et je voulais faire dans les arts. Bien évidemment, pour eux, c’est risqué. « tu comprends, si ça ne marche pas……. » c’est sûr que si vous me mettez cette vision sous mon nez, ça ne va pas être facile.

La deuxième année fut un peu plus difficile, car j’avais en mémoire mes moments à Londres. J’ai envie d’arrêter en Novembre, si je ne trouvais pas de stage. Mais j’en ai trouvé un et j’ai donc continué jusqu’à la fin. J’ai révisé mes examens, bien que j’étais moins stressé que pour le bac. Mais à présent, c’est terminé, c’est derrière moi et j’en suis plus qu’heureuse.

Durant ces deux années, j’ai rencontré de très bonnes personnes et d’autres pour lequel je ne me retournerais pas pour les saluer. J’ai appris qu’il ne fallait pas faire confiance facilement, que certains retournent rapidement leurs vestes et que les rumeurs/ragots fantaisistes se font rapidement. Mais tout ça, c’est du passé et à présent, je peux me concentrer pour ce que je veux réellement faire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s