J’ai pris énormément de temps pour écrire cet article. J’ai hésité, puis effacer des phrases. A vrai dire, écrire ses complexes, les nommer, ce n’est pas trop valorisant car on va mettre en lumière des choses que les autres n’avaient peut-être pas vu avant. Mais je vais le faire, en espérant peut-être que ça va me libérer des complexes que j’ai depuis des années. 

Pendant mes années d’harcèlement scolaire, j’ai eu des remarques négatives sur mon physique. Ce qui a énormément jouer sur mon estime de soi. Sur la forme de mon visage, mon nez, mon front, ma petite poitrine. Ces choses qu’au début, je n’avais pas vu et qu’au final, je ne remarquais que ça lorsque je m’apercevais devant un miroir. 

Mary Rebillard - Portrait 1

Je n’arrivais pas à sourire sur les photos quand j’étais petite. C’était en 6e ou 5e, nous devions prendre des photos portraits et voilà que c’était mon tour. Le photographe me demande de sourire et j’ai répondue de façon spontanée : « Je ne sais pas sourire. » 

Pendant longtemps, je ne pouvais même plus me regarder dans le miroir car je détestais ce que je voyais. Je détestais mon corps, je détestais mon visage, je n’aimais vraiment rien de mon physique. 

HeadshotB&W1)

Les réseaux sociaux n’aident pas non plus. Tu vois des filles avec des bouches pulpeuses, des nez fins et des yeux de biches.  Elles sont belles et photogéniques. Inconsciemment ça me mettais la pression car je ne suis pas aussi jolies qu’elles. Je ne peux pas prendre des selfies et les mettre sur instagram comme ça. Je trouverais toujours quelque chose que je n’aime pas. Peut-être qu’au début, je vais penser que la photo est bien mais rapidement quelque chose ne me plaira plus. 

Je n’aime pas mon front, je le trouve beaucoup trop grand et je ne vois que ça si je viens à prendre une photo de moi. Mon nez, plus précisément mes narines qui sont trop larges selon moi. Mes lèvres qui sont trop fines et qui ne s’arrange pas quand je souris. Mes paupières qui tombent. Toutes ces petites imperfections qui font que je n’aime pas prendre des photos de moi, qui font que je doute de moi-même si je suis assez bien. Encore plus dans cette industrie du théâtre/cinéma. Suis-je assez belle pour cette industrie ? Aurais-je tout de même la possibilité de me faire une place ? La compétition est déjà assez rude, et la plupart des filles que l’ont présentes sont jolies ou on un petit truc. 

mary-20_0

Avec le temps, ça part. J’essaie de passer au dessus des complexes que je peux avoir. J’essaie d’aller de moins en moins sur les réseaux sociaux. Essayer d’oublier ses complexes, ce n’est pas facile, c’est un travail sur soi-même. Tant pis si je n’ai pas le nez fin, et des lèvres pulpeuses. Apres tout, la vision de la beauté n’est que suggestive, on a tous une vision différente. Bien que la société essaie de nous en modeler une depuis des années mais c’est à nous de changer les choses et embrasser nos imperfections.

Publicités

2 commentaires sur « Le regard sur soi-même »

  1. Mais ….. NON 😍T’es absolument canon! Mais genre vraiment vraiment!!!
    T’as un p***** de charisme 😮 et surtout contrairement à ce que tu penses, tu es super photogénique. Ton visage prend super bien la lumière et tu parais très juvénile.
    Prends confiance en toi ma Jolie car je suis persuadée que tu fais des ravages sans même t’en rendre compte !
    Love

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s